News Rallyes

0

La famille Stefanis de retour en Grèce en i20 Rally2


Quinze après leur dernière participation en Mitsubishi Lancer Evo VIII en 2007, les Stefanis (père et fils) seront de retour en septembre sur leur rallye de Grèce Acropole pour cette nouvelle édition 2022.

Soutenus par Hyundai Hellas et Coral S.A. – Shell Licensee et par GB Motors pour la logistique et l’assistance pour l’auto, c’est cette fois le fils Manos qui pilotera une Hyundai i20 Rally2 dans la catégorie WRC-2, et son père Konstantinos endossera le rôle de copilote contrairement à d’habitude.








0

Casquette oubliée, 1000€ d’amende pour Tänak


Ott Tänak qui n’a pas été maître sur ses terres ce week-end, termine le rallye WRC d’Estonie 2022 d’une drôle de manière en écopant d’une amende de 1000€ pour un souci avec la casquette du promoteur oubliée.

Après avoir déjà reçu une pénalité de dix secondes au chronomètre pour ne pas avoir respecté une zone HEV (où les pilotes doivent rouler en 100% électrique), Tänak a cette fois pris une amende pécuniaire en fin de rallye. Les faits reprochés sont que le pilote estonien n’a pas mis sa casquette lors du podium de la Power Stage, lors du podium final à Tartu et également lors de la conférence de presse finale.

La FIA justifie que cette décision découle de faits manquants à l’obligation promotionnelle du WRC et que si récidive il y avait encore cette saison, 3000€ supplémentaires seront infligés au pilote Hyundai Motorsport.

Communiqué officiel de la FIA à lire ici.








0

Classements WRC 2022 après l’Estonie


Cette saison, les rallyes se suivent et se ressemblent avec une domination sans faille de l’équipe Toyota Gazoo Racing qui n’a laissé que deux victoires à ses adversaires (Monte Carlo pour Loeb et Sardaigne pour Tänak).

Après ce week-end et une cinquième victoire acquise toujours par le même pilote (Kalle Rovanperä), les comptes sont simples avec une équipe japonaise qui enfonce le clou sur tous les tableaux. Toyota compte désormais 87 points d’avance sur Hyundai et 141 points sur M-Sport, aussi les deux meilleurs performers en spéciales sont des pilotes de l’écurie avec Rovanperä et Evans. Seul Neuville représentant Hyundai arrivent à conserver sa seconde position au championnat pilotes mais déjà très loin de Rovanperä : 83 points de retard pour le Belge.

Classements complets de la saison WRC 2022 disponible ici.








0

Estonie 2022 – Et de 5 victoires pour Rovanperä


GIVE ME FIVE ! Là où il s’était imposé pour la première fois de sa carrière en WRC l’année dernière avec Toyota, Rovanperä revient cette saison en décrochant une nouvelle victoire (+ la victoire dans la Power Stage) sur les terres estoniennes et fait grimper son compteur de victoires à cinq sur le championnat du monde des rallyes 2022.

Pourtant parti comme leader-balayeur le vendredi matin, il rentrait déjà le soir à Tartu leader de l’épreuve. Place qu’il ne quittera jamais du week-end malgré les tentatives en vain de son co-équipier Elfyn Evans. Le Finlandais intouchable, a imposé son rythme à tout le monde en obtenant treize victoires en spéciales sur vingt-quatre.

L’équipage Rovanperä-Halttunen s’impose donc ce dimanche au rallye WRC Estonie et offre avec la seconde place de Evans un nouveau doublé pour l’équipe Toyota Gazoo Racing. Tänak pourtant à domicile n’a rien pu faire pour contrer les machines Toyota et termine cette septième manche WRC 2022 sur un anecdotique podium.

Rovanperä qui compte désormais sept victoires en WRC (2021 : Estonie et Grèce / 2022 : Suède, Croatie, Portugal, Kenya et Estonie) se montre comme le solide favori pour le titre de champion 2022 et donne déjà rendez-vous à tous ses fans pour la prochaine épreuve chez lui en Finlande dans trois semaines.

► Classement Final : Rovanperä Evans+1mn00s9 Tänak+1mn55s7 Neuville+3mn53s3 Katsuta+4mn13s4 Lappi+4mn49s1 Fourmaux+5mn09s2 Mikkelsen+11mn01s8 Suninen+11mn27s1 Lindholm+13mn04s8… (classement)

► Temps scratch : Rovanperä (14) / Evans (6) / Lappi (2) / Breen (1) / Fourmaux (1) / Tänak (1).








0

Rallye WRC Estonie 2022 – Victoire de Rovanperä


GIVE ME FIVE ! Là où il s’était imposé pour la première fois de sa carrière en WRC l’année dernière avec Toyota, Rovanperä revient cette saison en décrochant une nouvelle victoire (+ la victoire dans la Power Stage) sur les terres estoniennes et fait grimper son compteur de victoires à cinq sur le championnat du monde des rallyes 2022.

Pourtant parti comme leader-balayeur le vendredi matin, il rentrait déjà le soir à Tartu leader de l’épreuve. Place qu’il ne quittera jamais du week-end malgré les tentatives en vain de son co-équipier Elfyn Evans. Le Finlandais intouchable, a imposé son rythme à tout le monde en obtenant treize victoires en spéciales sur vingt-quatre.

L’équipage Rovanperä-Halttunen s’impose donc ce dimanche au rallye WRC Estonie et offre avec la seconde place de Evans un nouveau doublé pour l’équipe Toyota Gazoo Racing. Tänak pourtant à domicile n’a rien pu faire pour contrer les machines Toyota et termine cette septième manche WRC 2022 sur un anecdotique podium.
__________________________________________________________________________________________________

Quarante-deux équipages vont batailler contre le chronomètre des spéciales estoniennes le week-end du 14 juillet à l’occasion de la septième manche du championnat du monde des rallyes 2022. Situées dans la région de Tartu au Sud Est de l’Estonie, 24 spéciales (313,84kms) de jeudi à dimanche sont au programme de cette nouvelle édition.

Vainqueur l’année dernière et leader actuel du championnat pilotes, Rovanperä sera le chef de file chez Toyota Gazoo Racing où on va retrouver quatre Yaris Rally1 dont Evans, Lappi et Katsuta qui accompagnent le Finlandais. Chez Hyundai, c’est à nouveau Solberg qui sera aligné sur la troisième i20 Rally1 avec Neuville et Tänak. Quatre Ford Puma Rally1 de l’équipe M-Sport seront confiées à Breen, Greensmith, Fourmaux et Loubet.

Horaires Résultats Live Twitter Engagés Vidéos

VICTOIRE ► Rovanperä Evans+1mn00s9 Tänak+1mn55s7… (classement)

Rovanperä (14) / Evans (6) / Lappi (2) / Breen (1) / Fourmaux (1) / Tänak (1)

__________________________________________________________________________________________________
DIMANCHE

Malgré les conditions très compliquées sur la piste à cause de la pluie, cette matinée s’est déroulée sans problème pour Rovanperä qui remporte le rallye et s’offre la Power Stage. Rdv en Finlande !
Startlist DAY4 : Breen Solberg Greensmith Loubet Lappi Fourmaux Katsuta Neuville Tänak Evans Rovanperä.
SS19 : Suspension cassée pour Loubet qui perd 1mn15s3. Rovanperä débute ce dimanche avec un scratch.
SS20 : Suite à la suspension cassée sur la Puma Rally1, Loubet est finalement contraint à l’abandon. Evans [+9s0], Solberg [+22s9] partent en tête à queue et Greensmith perd 1mn48s6 (souci de transmission). Au final Rovanperä et Tänak se partagent le meilleur temps.
SS21 : M-Sport perd ce dimanche matin une deuxième auto avec Greensmith et sa transmission HS. Rovanperä signe le scratch et s’envole au classement général.
SS22-SS23 : Meilleur temps pour Lappi.
SS24 – Power Stage : Rovanperä Evans+22s5 Mikkelsen+24s7 Lappi+35s5 Katsuta+39s0.

SAMEDI

A l’image de la journée d’hier, ce samedi fut sous le signe de Toyota qui a remporté huit spéciales sur les neuf au programme. La performance aurait pu même être qualifiée de parfaite si la crevaison de Lappi, alors quatrième au classement général, n’était pas venue gâcher la bataille du jour.

Dans tous les cas, le leader du championnat Rovanperä décroche aujourd’hui sept meilleurs temps sur neuf possible et augmente encore plus son avance pour conserver la tête du rallye devant Evans et Tänak.
Startlist DAY3 : Breen Solberg Loubet Greensmith Katsuta Fourmaux Neuville Lappi Tänak Evans Rovanperä
SS10 : Ca repart aussi fort qu’hier chez Toyota avec le scratch de Evans.
SS11 : La démonstration de Toyota continue ! Quand ce n’est pas Evans c’est Rovanperä. Le Finlandais inscrit un quatrième meilleur temps et conforte son statut de leader.
SS12 : Rovanperä enfonce le clou encore et encore. Crevaison pour Lappi qui perd 2mn40s1 (il tombe de la quatrième place à la septième au classement général).
SS13 : Tête à queue de Lappi qui perd 7s9 et Rovanperä inscrit le meilleur temps.
SS14-SS15 : Rovanperä signe le scratch et augmente son avance.
SS16 : Toujours la pluie au rendez-vous sur les spéciales avec cette fois une crevaison pour Breen déjà loin au classement qui lui fait perdre 2mn22s0 de plus. Rovanperä encore le plus rapide sur ce chrono.
SS17 : Et de dix victoires en spéciales pour Rovanperä ce week-end !
SS18 : La journée se termine avec un scratch de Fourmaux.

VENDREDI

Lors de cette seconde journée de course, Toyota n’a laissé aucune chance à ses adversaires en remportant toutes les spéciales avec Evans (5) et Rovanperä (3). Leader depuis ce matin Evans a finalement lâché les commandes du rallye dans l’ultime chrono à cause des conditions dégradées sur la piste laissant filer Rovanperä en tête. Tänak qui était resté au contact toute la journée, perd également du temps suite à un souci mécanique sur la i20 Rally1.

Chez M-Sport, c’est un résultat très mitigé à nouveau puisque Breen est sorti de la route ce matin lors de la première boucle et fut contraint à l’abandon (direction assistée cassée).
Startlist DAY2 : Rovanperä Neuville Tänak Katsuta Breen Evans Greensmith Loubet Lappi Solberg Fourmaux.
SS2 : Evans décroche le meilleur temps et vire en tête du rallye.
SS3 : Evans est décidément le mieux réveillé ce matin et signe un deuxième scratch de suite.
SS4 : Sortie de route de Breen (direction assistée cassée = abandon). Victime d’un tête à queue puis d’un calage dans une épingle, Solberg perd 40s4. Evans conforte son avance avec un troisième meilleur temps à la suite.
SS5 : Matinée parfaite pour Evans avec quatre victoires en quatre chronos.
Décision à la mi-journée : Les commissaires de course ont infligé une pénalité de dix secondes à Tänak pour non respect d’une zone où les pilotes doivent rouler en mode 100% électrique (HEV ZONE).
SS6 : Evans toujours Evans le plus rapide dans les spéciales estoniennes. Greensmith perd 38s3 suite à une crevaison tandis que Paddon a été contraint d’arrêter le rallye suite au résultat positif de son test Covid-19.
SS7 : Solberg tape une pierre et casse la direction assistée [+2mn19s5]. Sous la pluie, Rovanperä signe son premier meilleur temps du week-end et reprend 5s5 à Evans leader. A noter que Breen et Solberg ont écopé d’une pénalité de dix secondes chacuns pour les mêmes raisons que Tänak (zone 100% électrique non respectée).
SS8 : Rovanperä se rapproche à dix secondes de Evans en signant le meilleur temps. Solberg qui n’a plus de direction assistée, perd énormément de temps [+3mn01s4] et Fourmaux perd 22s4 après un tête à queue.
SS9 : Le système de désembuage en panne de la i20 Rally1 fait perdre énormément de temps à Tänak qui s’éloigne largement de la tête de course. A son tour Evans qui dominait depuis ce matin perd 22s6 sur Rovanperä suite aux conditions dégradées sur la piste. Rovanperä signe le scratch et prend les commandes du rallye. Loubet exemplaire avec de bons temps part à la faute en tonneaux et perd 2mn10s9 mais rallie l’arrivée.

JEUDI

Cette première journée de course a démarré avec un shakedown pluvieux où Lappi a été le plus rapide sur les six kilomètres devant Neuville et Rovanperä. Lors de la super spéciale d’ouverture ce soir d’environ deux kilomètres en guise d’apéritif à quelques pas du parc d’assistance de Tartu, Breen a signé le meilleur temps avec sa Ford Puma Rally1 devant les Toyota Yaris Rally1 de Rovanperä et Evans
Temps du shakedown : Lappi Neuville+0s7 Rovanperä+1s1 Tänak+1s7 Evans+2s3 Solberg+2s8 Breen+3s4 Katsuta+3s4 Greensmith+3s8 Loubet+4s0 Fourmaux+5s3. A noter la sortie de route de Katsuta lors de son quatrième run (aucune conséquence pour la suite de son rallye ce week-end)… ► Résultats complets.
Startlist SS1 : Linnamäe Paddon Kaur Mikkelsen Suninen Fourmaux Solberg Lappi Loubet Greensmith Evans Breen Katsuta Tänak Neuville Rovanperä
SS1 : Breen signe le scratch d’un dixième et prend les commandes du rallye.










0

Itinéraire du Rallye WRC 2022 au Japon


Depuis deux ans, le Japon tente de retrouver le championnat du monde des rallyes, mais avec la crise sanitaire du Coronavirus l’épreuve est à chaque fois annulée et remplacée par le Rally Monza. Cette saison semble être la bonne et le championnat devrait donc se terminer là-bas sur asphalte.

Basée à Nagoya qui se trouve à plus de trois cent kilomètres à l’Ouest de Tokyo, la manche finale du WRC 2022 sera composée de dix-neuf spéciales du 10 au 13 Novembre prochain.

Programme et itinéraire complet du rallye WRC Japon 2022 disponible ici.








0

Nouvelles évolutions sur la Ford Fiesta Rally2


Ce week-end en Estonie, la Ford Fiesta Rally2 officielle de l’équipe M-Sport confiée à Jari Huttunen a subit plusieurs évolutions après un développement de près de douze mois en partenariat avec Ford Performance.

Plusieurs points de l’aérodynamisme ont été revus comme le nouvel aileron arrière ainsi que les rétroviseurs. Aussi une grosse amélioration au niveau des suspensions arrières de l’auto qui ont été retravaillées.








0

La Yaris Rally1 évolue dès ce week-end en Estonie


En remportant quatre des six épreuves depuis le début de la saison 2022 et toutes acquises par Kalle Rovanperä, l’équipe Toyota Gazoo Racing ne veut pas se reposer sur ses lauriers et va proposer à ses pilotes dès ce week-end en Estonie une évolution de sa Yaris Rally1 basée sur deux points.

Même si la Hyundai i20 Rally1 a privé de ses équipages de réussite suite à plusieurs soucis mécaniques (hormis la victoire de Tänak en Sardaigne), Toyota estime que le moteur de cette dernière semble être supérieur à celui de la Yaris. C’est pourquoi l’équipe japonaise a travaillé dans ce sens pour une évolution moteur dès les spéciales estoniennes. Aussi un point de l’aérodynamisme a été modifié avec l’aileron arrière pour encore plus d’appui.








0

Le WRC de retour au Mexique en 2023


Après une dernière édition en 2020 perturbée par le début de la pandémie de Coronavirus où la dernière journée avait été annulée afin de permettre à tout le monde de rentrer rapidement dans son pays, le Mexique n’a plus revu sur ses terres le championnat du monde des rallyes pendant deux saisons (2021-2022).

Aujourd’hui l’organisation vient d’annoncer officiellement une grande nouvelle puisque l’épreuve réintègre enfin le calendrier du WRC en 2023 avec des spéciales toujours basées dans la région de Guanajuato.








0

Paddon présente sa i20 Rally2 pour le WRC Estonie


Pour Hayden Paddon qui a démarré son tour d’Europe fin juin, les choses sérieuses vont reprendre en championnat du monde des rallyes cette semaine en Estonie, avec son copilote de toujours John Kennard, dans la catégorie WRC-2 avec le soutien de la structure Hyundai New-Zealand Rally.

Après un premier rallye en Italie (Di Alba) où il échoue aux portes du podium pour huit secondes et un second en Lettonie (Liepāja) où il termine sixième, le pilote Néo-Zélandais a présenté les couleurs de sa Hyundai i20 Rally2 pour le Rallye WRC Estonie ce week-end. Il enchaînera ensuite avec la Finlande toujours cette auto.