News Rallyes

0

Une Power Stage différente au Wales Rally GB


Une fois n’est pas coutume la Power Stage du Rallye WRC Grande-Bretagne 2018 sera différente et ne va pas clôturer le rallye comme habituellement. En effet elle se déroulera lors du second chrono sur les cinq prévus du dimanche matin (avec donc trois spéciales qui suivront).

Déjà vu par le passé justement en Grande-Bretagne 2013 et aussi à Strasbourg lors du Rallye France Alsace 2013, le réglement est précis dans ce cas. Une règle de l’article 13.3.4 du WRC importante à relever : chaque pilote pour prétendre aux points acquis sur la Power Stage doit impérativement terminer le rallye, en d’autres termes tout abandon dans une des trois spéciales suivantes supprimera les points bonus récoltés pendant la Power Stage.

Une précision importante à connaître étant donné l’importance des points au classement pilotes cette année.








0

O.C Veiby au volant de la C3R5 au GB puis Espagne


Ole Christian Veiby pilote Skoda Motorsport change de stratégie en cette fin d’année pour rouler chez Citroën Racing avec la C3R5 à l’occasion du Rallye WRC Grande-Bretagne mais aussi au Rallye WRC Espagne Catalogne.

Il quitte ainsi l’équipe Skoda Motorsport qui annoncera ses plans 2019 prochainement.

Communiqué officiel.






0

Une troisième MEGANE RX chez GC Kompetition


GC Kompetition terminera les deux manches de la saison WRX 2018 avec trois MEGANE RX engagées aux mains de Guerlain Chicherit, Liam Doran et la nouvelle recrue Anton Marklund. Aux USA à la fin du mois, seuls Chicherit et Marklund sont engagés puis pour finir la saison en Allemagne et Afrique du Sud présence des trois autos.






0

Petter Solberg au Rallye d’Espagne en Polo R5


Grosse surprise en cette fin d’année avec Petter Solberg qui fera une petite infidélité au WRX pour le bonheur des fans de WRC en revenant pour un one shoot à ses premières amours ! En effet le pilote norvégien aura l’honneur de faire débuter officiellement la nouvelle VW Polo R5 en compétition au Rallye WRC Espagne Catalogne.
Il ne sera pas copiloté par Phil Mills cette fois mais par Veronica Engan (la copilote habituelle de son fils Oliver).

Il fera équipe avec Eric Camilli confirmé sur une seconde VW Polo R5 il y a quelques semaines par VW.

La manche espagnole à Salou risque d’être très animée pour ce rallye qui s’annonce magique avec également comme déjà annoncé, Sébastien Loeb (C3WRC) et Ken Block (Ford Fiesta WRC) parmis le plateau habituel.






0

Meeke et Huttunen ciblés par Toyota … ?


On oublierait presque la bataille épique qui se joue pour le titre WRC 2018 tant le mercato des transferts pour le WRC 2019 bat son plein à quelques jours de l’annonce du futur de Sébastien Ogier.

Les chaises musicales pourraient nous apporter un paquet de surprises avec un Sébastien Ogier très fortement annoncé chez Citroën Racing et pour l’accompagner Esapekka Lappi transfuge de Toyota Gazoo Racing…
Ainsi le baquet vacant du Finlandais pourrait voir le recrutement de Jari Huttunen selon la presse finlandaise mais aussi le retour de Kris Meeke selon David Evans (Autosport). Huttunen et/ou Meeke si Latvala part finalement chez M-Sport après le vide laissé par Sébastien Ogier ? Affaire à suivre…






0

Oliver Solberg en essais conseillé par Petter et Loeb !


Depuis ce matin sur une route départementale dans l’Est de la France Sébastien Loeb Racing a posé ses valises pour les essais de Oliver Solberg et la 208R2 sous l’oeil avisé de son père Petter mais également Sébastien Loeb.

Merci Roger Morzini – Gilles Duval – Armand Himber pour le reportage photos.








0

Clap de fin pour le WRX sur le circuit de Mettet


Manche historique du championnat du monde RallycrossRX, le WRX à Mettet sur le circuit de Jules Tacheny ne continue pas l’aventure avec le promoteur et ne sera plus présent au calendrier dès 2019.

Le calendrier WRX 2019 qui sera dévoilé courant octobre nous indiquera plus précisément s’il s’agit d’un changement de circuit en Belgique ou plutôt un autre pays hôte comme par exemple le retour de la Finlande ?






0

Ingrassia en Fiesta WRC à la Montée des Légendes


Julien Ingrassia qui participe ce dimanche 23 septembre à la Montée des Légendes Col de la Faucille (tracé de 6,40 kilomètres et 47 virages) a dévoilé aujourd’hui sur quelle auto il évoluera. L’histoire n’est pas banale puisqu’il a choisi une auto qu’il connait bien pour en être le navigateur toute l’année : une Ford Fiesta WRC.
Toutefois il n’est pas précisé si ce sera une Fiesta WRC nouvelle génération ou antérieure.

Il rejoint ainsi de grands noms du sport auto déjà confirmés il y a quelques semaines : Loeb (208 Pikes Peak), Jean-Joseph (DS3WRC), Dumas (Porsche 911), Grosjean (Lancia Delta S4), Rigollet (Sierra Cosworth), Duby (205T16).






0

Annonce imminente de Sébastien Ogier pour 2019


Alors que la bataille bat son plein pour le titre de champion du monde WRC 2018 à trois rallyes de la fin, Sébastien Ogier communiquera très prochainement sur son avenir rallystique dans les semaines ou les jours à venir. S’il semble acquis que la retraite devra attendre encore un peu, Citroën Racing qui a échoué fin 2017, tient cette fois fermement la corde ces derniers temps pour recruter le Gapençais au volant de la C3WRC.

En effet un retour chez Citroën Racing dès 2019 pour un contrat de trois années semble se dessiner mais sans oublier la possibilité d’un ultime coup de génie de Malcom Wilson pour garder son quintuple champion du monde.






0

Bataille à trois pour un titre de Champion WRC 2018


La fin de saison du championnat WRC 2018 s’annonce grandiose après la nouvelle performance de Ott Tänak ce week-end en Turquie. L’équation est simple à trois rallyes de la fin, les outsiders 2018 comptent désormais respectivement 23pts (Neuville) et 10pts (Tänak) d’avance sur le champion en titre sortant Sébastien Ogier.

Ce rendez-vous turque annoncé comme cassant a tenu ses promesses où peu de pilotes ont réussi à passer à travers les pépins mécaniques ou erreurs de pilotage. Neuville et Ogier sont arrivés avec 23pts d’écart pour finalement se neutraliser et repartir sans modifier quoique ce soit mathématiquement. Tänak quant à lui réalise la bonne opération avec une quatrième victoire qui le catapulte à la seconde place du championnat pilotes.

Reste trois rendez-vous pour trois grands pilotes avec pas moins de 966kms de secteurs chronométrés à parcourir en passant de la Grande-Bretagne, à l’Espagne puis l’Australie pour décrocher un titre de champion du monde.

Restez connecté pour le prochain rdv du 4 au 7 Octobre où la bataille reprendra de plus belle puisque quoiqu’il arrive personne ne pourra être encore titré en Grande-Bretagne.