News Rallyes

0

Neuvième victoire pour Ogier au Monte Carlo


Sébastien Ogier devient ce dimanche 22 janvier 2023 le recordman de victoires sur le rallye WRC Monte Carlo en décrochant une neuvième victoire. Intouchable tout le week-end malgré quelques tentatives de Rovanperä, le pilote français a remporté la moitié des spéciales de l’épreuve (9/18) au volant de sa Toyota Yaris Rally1.

Ogier (56ème victoire) qui roule pour une saison partielle cette année ouvre donc le compteur de l’équipe Toyota Gazoo Racing qui inscrit par la même occasion un doublé avec Rovanperä qui termine second. Neuville, meilleur pilote Hyundai, termine sur le podium en troisième position tandis que les deux autres pilotes de l’équipe Sordo et Lappi terminent respectivement septième et huitième. Chez M-Sport, les résultats sont mitigés avec Loubet qui sort de la route deux fois vendredi et samedi, puis finalement doit jeter l’éponge à cause d’un souci mécanique ce dimanche matin. Malgré de grosses attentes, Tänak termine seulement cinquième.

A noter la première victoire de Vincent Landais en WRC, nouveau copilote de Sébastien Ogier.

Prochaine épreuve WRC en Suède dans trois semaines sans Ogier mais avec Bertelli (en privé).

► TOP10 final : Ogier Rovanperä+18s8 Neuville+44s7 Evans+1mn12s4 Tänak+2mn34s9 Katsuta+3mn32s6 Sordo+3mn47s5 Lappi+3mn51s4 Gryazin+10mn03s5 Rossel+10mn07s9… Serderidis+26mn50s3… (classement)

► Temps scratch : Ogier (9) / Rovanperä (6) / Neuville (2) / Evans (1).

Live Text Complet Horaires Résultats Live Twitter Vidéos








0

Rallye WRC Monte Carlo 2023 – Victoire pour Ogier


La première manche du championnat du monde des rallyes 2023 est terminée et Toyota est déjà au top avec la victoire de Ogier et la seconde position de Rovanperä. Hyundai positionne une auto sur le podium avec Neuville. Prochain rendez-vous dans trois semaines sur la neige en Suède.
__________________________________________________________________________________________________

En route pour la première manche du championnat du monde des rallyes 2023 ! Située dans le sud est de la France entre Sisteron et Monaco, les 74 pilotes engagés ont rendez-vous avec dix-huit spéciales de jeudi à dimanche pour tenter de décrocher la victoire sur cette mythique épreuve qu’est le Monte Carlo.

Un rallye exigeant par ces routes difficiles avec une météo changeante en montagne, où parmis les engagés on retrouvera 10 Rally1 et pas moins de 40 Rally2. Jeudi matin les pilotes vont se diriger du côté de Sainte-Agnès sur les hauteurs de Monaco pour le shakedown malheureusement interdit aux spectateurs pour des raisons de sécurité.

Les fans pourront se rattraper dans la soirée avec d’entrée de jeu la nuit du Turini où deux chronos seront parcourus à partir de 20h. Le lendemain et également samedi, on comptera six spéciales chaque jour réparties en deux boucles de trois spéciales. Enfin les concurrents passeront dimanche deux fois par le célèbre Col du Turini (déjà emprunté une fois le jeudi soir) qui fera office de Power Stage. Comme l’an passé, le parc d’assistance sera situé durant toute l’épreuve sur le port de Monaco avec la remise des trophées sur le Rocher devant le Palais du Prince.

Une inter-saison 2022-2023 qui a vu plusieurs changements s’opérer dans les effectifs des équipes qui reviennent gonflées à bloc avec de nouvelles ambitions pour cette nouvelle campagne. L’équipe M-Sport ne pourra pas faire la passe de deux après sa victoire de 2022 étant donné que Loeb n’est pas engagé à cause de son timing serré suite à sa participation au Dakar. Mais l’équipe britannique pourra compter dans ses rang un potentiel vainqueur en la personne de Tänak de retour pour piloter la Ford Puma Rally1 avec en co-équipier Loubet. Une troisième Puma Rally1 est inscrite avec le privé Serderidis.

Chez Toyota on repart avec les mêmes pilotes sur quatre Yaris Rally1 avec en chef de file le champion du monde sortant Rovanperä accompagné par Evans, Ogier et Katsuta. Hyundai aura également sur ses trois i20 Rally1 un solide trio composé de Neuville et Sordo ainsi que la nouvelle recrue Lappi.

Horaires Résultats Live Twitter Engagés Vidéos

LEADER ► Ogier Rovanperä+18s8 Neuville+44s7… (classement)

Ogier (9) / Rovanperä (6) / Neuville (2) / Evans (1)

__________________________________________________________________________________________________
DIMANCHE

Ogier et Rovanperä ont terminé ce dimanche matin tranquillement pour offrir à Toyota sur ce premier rallye de l’année un doublé. Ogier décroche une 56ème victoire en carrière et la 9ème au Monte Carlo (record absolu). Neuville sauve l’honneur chez Hyundai en terminant sur le podium en troisième position.
Startlist DAY4 : Loubet Serderidis Lappi Sordo Katsuta Tänak Evans Neuville Rovanperä Ogier.
SS15 : Ogier inscrit son huitième meilleur temps du week-end.
SS16 : Scratch de Rovanperä.
SS17 : Abandon de Loubet sur le routier avant la spéciale (fuite d’eau sur la Puma). Ogier remporte la spéciale.
SS18 – Power Stage : Crevaison pour Katsuta (+58s2). Rovanperä remporte la Power Stage devant Tänak+0s6 Evans+0s7 Neuville+4s3 Ogier+4s7.

SAMEDI

Malgré deux meilleurs temps pour Neuville, les deux Toyota Yaris de Ogier et Rovanperä ont encore dominé cette journée. Ce soir, Ogier rentre leader à Monaco avec un petit matelas d’avance sur son co-équipier finlandais.
Startlist DAY3 : Serderidis Loubet Lappi Katsuta Sordo Evans Tänak Neuville Rovanperä Ogier.
SS9 : Loubet débute mal cette troisième journée, il tape un pont et endommage l’arrière de la Puma. Le pilote M-Sport parvient a terminé la spéciale mais les dégâts sont trop importants : il abandonne. Rovanperä signe le scratch.
SS10 : Problème de direction assistée pour Tänak (+9s6). Ogier le plus rapide ici.
SS11 : Panne de l’hybride sur la i20 de Sordo (+21s2). Roue arrière gauche endommagée pour Solberg (+2mn20s6). Rovanperä signe un nouveau scratch.
SS12 : Crevaison pour Lappi (+35s4) et Tänak rencontre toujours avec des soucis de direction assistée. Sur ce chrono c’est le premier meilleur temps du week-end chez Hyundai avec Neuville.
SS13 : Neuville enchaîne avec un deuxième scratch de suite.
SS14 : Meilleur temps de Rovanperä dans la nuit qui revient à 16s au général du leader Ogier.

VENDREDI

Une belle journée se termine pour Sébastien Ogier qui a largement dominé les débats ce vendredi avec sa Toyota Yaris en remportant quatre spéciales sur les six au programme. Il rentre ce soir à Monaco leader avec une avance confortable d’une trentaine de secondes sur ses poursuivants Rovanperä et Neuville.
Startlist DAY2 : Rovanperä Tänak Neuville Evans Katsuta Ogier Sordo Lappi Loubet Serderidis.
SS3 : Ogier démarre sa journée comme il l’a terminé avec un meilleur temps.
SS4 : Et c’est un quatrième scratch de suite pour Ogier malgré un souci avec le système hybride.
SS5 : Crevaison pour Evans qui perd 42s1 et chute au classement général, son co-équipier Rovanperä sort légèrement de la route et endommage l’arrière de la Yaris. Loubet quant à lui rencontre des soucis de direction assistée et sort légèrement de la route (+1mn31s9). Ogier est le plus rapide et obtient un 5/5.
SS6 : Evans met un terme à la série de Ogier et signe le scratch.
SS7 : Ogier remporte un sixième chrono.
SS8 : Rovanperä consolide sa deuxième position avec le meilleur temps. En proie à des soucis de direction assistée depuis la spéciale 5, Loubet a perdu énormément de temps au fil des kilomètres.

JEUDI

Cette première journée est terminée et a été dominée par un certain Sébastien Ogier qui a été le plus rapide dans le shakedown mais aussi sur les deux premières spéciales d’ouverture. Le Français prend donc les commandes du rallye devant son co-équipier Evans et Tänak sur le podium provisoire. Neuville a rencontré une mésaventure, victime d’une légère sortie de route qui lui coûte du temps dans la deuxième spéciale.
Temps du shakedown : Ogier Rovanperä+0s3 Neuville+0s4 Evans+0s5 Sordo+0s9 Loubet+1s1 Tänak+1s5 Lappi+2s4 Katsuta+2s9 Serderidis+12s5… ► Résultats complets.
Startlist DAY1 : Rovanperä Tänak Neuville Evans Katsuta Ogier Sordo Lappi Loubet Serderidis.
SS1 : Un rallye qui démarre de la plus belle des façons pour Ogier qui, après avoir remporté le shakedown, est le plus rapide sur cette première spéciale avec un Evans qui signe le deuxième temps.
SS2 : Légère sortie de route de Neuville qui perd 9s5, tandis que Katsuta rencontre des soucis de frein à main sur le Yaris (+50s1). Ogier décroche son deuxième scratch de suite.












0

Loeb à la course des champions en Suède


Après les annonces des participations des pilotes de rallye Petter Solberg, Oliver Solberg et Thierry Neuville, c’est cette fois le nom de Sébastien Loeb qui vient s’ajouter à la course des champions 2023 organisée en Suède sur la neige et la glace du circuit de Pite Havsbad le week-end prochain.

D’autres pilotes stars seront également présents comme Sebastian Vettel, Travis Pastrana, Valtteri Bottas, Johan Kristoffersson… La liste des engagés est disponible sur le site officiel de la ROC 2023 ici.

Concernant l’actualité de Loeb en WRC, rien n’a été annoncé pour le moment même si ce dernier se dit tenté de faire quelques manches sur le championnat 2023 au volant de la Ford Puma Rally1 M-Sport.








0

Sami Pajari forfait au Monte Carlo


La déception est immense pour Sami Pajari ! Engagé cette saison sur un programme WRC-2 complet chez TOKSPORT au volant d’une Skoda Fabia Rally2, le jeune espoir finlandais a dû jeter l’éponge pour le Monte Carlo.

Tombé malade dans la nuit de mercredi à jeudi, il n’a pas pu prendre le départ de l’épreuve. On le retrouvera maintenant sur le prochain rallye en Suède au mois de février.








0

Présentation de la saison WRC 2023


On y est ! La deuxième saison de l’ère hybride sur le WRC va démarrer dans quelques jours pour un tour du monde de treize épreuves qui commence la semaine prochaine par le traditionnel Monte Carl’. Ce sont donc treize pays hôtes qui vont accueillir le championnat du monde des rallyes cette saison avec sept pilotes inscrits à temps complet répartis dans les trois équipes Toyota Gazoo Racing, Hyundai Motorsport et M-Sport.

TEAM ET PILOTES

Toyota Gazoo Racing
Championne du monde en titre, l’équipe n’a pas apporté de modification à l’inter-saison en conservant l’intégralité de ses pilotes pour piloter les Yaris Rally1. Kalle Rovanperä (copilote : Jonne Halttunen) champion du monde en 2022 fera toujours équipe avec Elfyn Evans (copilote : Scott Martin). On notera toutefois que Takamoto Katsuta (copilote : Aaron Johnston) bénéficie d’une promotion en intégrant l’équipe officielle et Sébastien Ogier (nouveau copilote : Vincent Landais) repart pour une saison partielle.

Hyundai Motorsport
Deuxième du championnat l’année dernière, le team a apporté plusieurs modifications en recrutant Esapekka Lappi (copilote : Janne Ferm) à temps complet pour accompagner Thierry Neuville (copilote : Martijn Wydaeghe). La troisième i20 Rally1 engagée toute la saison sera partagée avec toujours Dani Sordo (copilote : Cándido Carrera) et Craig Breen (copilote : James Fulton) de retour au sein de l’équipe.

M-Sport
Un vent de marée a soufflé chez les britanniques pendant l’inter-saison où l’effectif a totalement été revu pour cette campagne 2023. Ott Tänak (copilote : Martin Järveoja) signe son grand retour pour piloter la Ford Puma Rally1, et il sera accompagné par le promu Pierre-Louis Loubet copiloté par Nicolas Gilsoul.

Les trois pilotes officiels 2022 ont pris d’autres orientations : Breen est retourné chez Hyundai, Greensmith va démarrer un programme WRC-2 avec une Skoda Fabia Rally2 TOKSPORT à partir du Mexique et enfin Fourmaux va évoluer dans la catégorie WRC-2 avec une Ford Fiesta Rally2 M-Sport dès le Monte Carlo.
A l’heure actuelle, hormis Serderidis qui a confirmé quatre manches avec la Puma Rally1 (Monte Carlo, Mexique, Sardaigne et Kenya) en tant que privé, ni Sébastien Loeb qui s’est dit intéressé pour continuer ni même Mikkelsen qui ne semble pas être reconduit chez TOKSPORT, n’ont confirmé leur participation au WRC chez M-Sport.

► WRC-2
Un mot sur le WRC-2 qui s’annonce très disputé cette saison avec plusieurs pilotes. Chez Citroën Racing on retrouvera les C3 Rally2 pilotées par Yohan Rossel, Stéphane Lefebvre, Sean Johnston et Alejandro Cachon. Une grosse armada de Skoda Fabia Rally2 TOKSPORT avec Emil Lindholm, Sami Pajari, Marco Bulacia et Nikolay Gryazin ainsi que plusieurs privés avec Oliver Solberg, Gus Greensmith, Erik Cais, Chris Ingram, François Delecour. Aussi l’équipe M-Sport va faire rouler son équipe WRC-2 avec les Fiesta Rally2 de Adrien Fourmaux et Grégoire Munster. Actuellement, Hyundai n’a pas encore confirmé d’équipe bis pour la catégorie WRC-2.

LES RALLYES

Treize rallyes de fin janvier à mi-novembre vont constituer le programme de la saison WRC 2023 avec tout d’abord le célèbre rallye Monte Carlo qui ouvrira cette nouvelle campagne la semaine prochaine. Les concurrents vont ensuite se diriger dans le grand nord à Umeå en Suède pour une épreuve entièrement disputé sur la neige. Changement radical à la mi-mars avec la chaleur du Mexique pour la première manche terre de la saison avant de revenir en Europe sur le goudron de la Croatie en avril. On continuera ensuite avec deux manches méditerranéennes sur terre avec en mai le Portugal suivi de la Sardaigne début juin.
Avant de s’engager sur les deux plus rapides rallyes de la saison en Estonie et en Finlande cet été, le WRC s’envolera fin juin vers le continent africain au Kenya. La Grèce donnera un coup d’arrêt aux grandes vitesses des deux épreuves précédentes en septembre pour ensuite s’envoler vers l’Amérique du Sud au Chili fin septembre. Enfin avant de clôturer la saison mi-novembre au Japon, les pilotes ont rendez-vous avec un nouveau rallye au centre de l’Europe disputé sur asphalte et sur trois pays, Allemagne, Autriche et République Tchèque.

LES REGLES

Pour terminer cet article voici quelques règles concernant le WRC 2023.

► 25pts sont attribués au vainqueur, 18 au second, 15 au troisième, 12 au quatrième, 10 au cinquième, 8 pour le sixième, 6 pour le septième, 4 pour le huitième, 2 pour le neuvième et enfin 1 point pour le dixième au général.
► Toutes spéciales manquées (abandon mécanique, sortie de route) est sanctionné par une pénalité de dix minutes. Cette pénalité est réduite à deux minutes en cas d’abandon suite à la défaillance du système hybride.
► Les séances d’essais sont autorisées uniquement en Europe (à l’exclusion de la Turquie) et devront se dérouler en dehors des périodes de rallyes (interdit des reconnaissances au dimanche) avec 21 jours maximum alloués par équipes pour une saison. A noter qu’une journée avec trois pilotes sera décomptée pour un seul jour. Les essais de développement sur les bases permanentes (Hyundai et Toyota en Finlande, M-Sport en Grande-Bretagne) ne sont pas conditionnés par cette règle.
► Trois autos (trois pilotes) sont nominées par épreuve et les deux mieux classées au général marquent les points pour le Team. Pour la Power Stage, les pilotes récoltent des points pour leur compteur personnel mais aussi pour celui de leur Team (avec toujours le cumul de deux autos maximum).

Merci à tous pour votre fidélité à PLANETEMARCUS qui entame sa 21ème année ! Bonne saison WRC 2023 !

crédit photo : Biagini Sebastiano Photography








0

Les Ford Fiesta Rally2 M-Sport 2023


Après avoir dévoilé hier la robe de sa grande soeur, la Puma Rally1, l’équipe M-Sport montre aujourd’hui la Ford Fiesta Rally2 qui va évoluer sur le championnat du monde des rallyes dans la catégorie WRC-2 avec deux pilotes.

En effet Fourmaux et Munster seront les représentants du team bis sur deux exemplaires de la Fiesta Rally2.








0

Les engagés du rallye WRC de Suède 2023


Alors que la manche d’ouverture du championnat du monde des rallyes 2023 au Monte Carlo débute dans quelques heures, l’organisation suédoise a dévoilé aujourd’hui sa liste des engagés.

Ce sont 52 équipages (dont 9 Rally1 et 26 Rally2) qui vont participer à la seconde épreuve du calendrier WRC qui a la particularité de se disputer sur 18 spéciales intégralement enneigées près de Umeå du 9 au 12 février.

Chez M-Sport on retrouvera cette fois seulement deux Ford Puma Rally1 avec les pilotes officiels à temps complet Tänak et Loubet. Toyota Gazoo Racing emmènera trois pilotes officiels avec Rovanperä, Evans et Katsuta. Une quatrième Yaris Rally1 sera pilotée en mode privé par Lorenzo Bertelli en l’absence de Ogier qui effectue une saison partielle. Enfin chez Hyundai, Sordo laissera sa place à Breen aux côté de Neuville et Lappi.

Liste complète du rallye WRC Suède 2023 à découvrir ► ici.








0

Welcome M-Sport Ford Puma Rally1 2023


Comme quasiment tous les ans, M-Sport fait plaisir aux fans du WRC en présentant de nouvelles couleurs sur ses autos engagées en championnat du monde des rallyes. La Ford Puma Rally1 version 2023 ne va pas déroger à la règle puisqu’une nouvelle livrée vient d’être présentée aujourd’hui.

Deux équipages seront engagés à temps complet cette année avec Tänak/Järveoja et Loubet/Gilsoul pour effectuer les treize épreuves du calendrier. Aussi à l’heure actuelle, seul Serderidis a été confirmé sur une troisième auto pour quatre manches (Monte Carlo, Mexique, Sardaigne et Kenya).












0

La Ford Puma Rally1 2023 de Serderidis


Dans la lignée des deux ford Puma Rally1 officielles de Tänak et Loubet présentées ce matin, l’exemplaire de Serderidis a eu droit également à son lifting sans évidemment le logo RedBull. Le pilote grec sera présent cette saison sur quatre rallyes à commencer par le Monte Carlo, puis le Mexique, la Sardaigne et pour finir le Kenya.








0

Hyundai Motorsport confirme son équipe WRC-2


A l’image de M-Sport, Citroën Racing et TOKSPORT, une quatrième équipe avec Hyundai Motorsport va évoluer cette saison sur le championnat du monde des rallyes dans la catégorie WRC-2.

Ce Team sera composé de Suninen et Zaldivar pour piloter les deux i20 Rally2 sur sept manches à partir de la Suède (puis Croatie, Portugal, Sardaigne, Estonie, Finlande et Chili). Aussi le préparateur RED GREY TEAM détenu par Markko Märtin et Ott Tänak ne s’occupera plus de ce programme mais 2C Compétition prend le relai.