Les WRC 2017 seraient finalement trop rapides ?

Lors du Chrono n°9 au Rallye Wrc Suède le week-end dernier, Ott Tänak et sa Ford Fiesta Wrc nouvelle génération ont avalé la trentaine de kilomètres de la spéciale en enregistrant une vitesse moyenne vertigineuse de 137,80km/h.
Une belle performance réalisée par l’Estonien qui a signé le scratch mais un exploit peu apprécié par la FIA qui a décidé d’annuler le second passage en invoquant comme raison : « vitesse trop excessive ! ».

Un paradoxe autant avec la mission des rallymans dont le but est d’aller le plus vite possible, mais aussi avec le nouveau réglement 2017 où la puissance des autos est gonflée pour avoisiner dorénavant les 400 chevaux.

Même si la vitesse moyenne du rallye n’a pas été battu (Grönholm 116,18km/h en 2003 contre Latvala 115,40km/h en 2017), la FIA ne veut plus de spéciale qui dépasse les 130km/h de moyenne.

Pour cela, il va être demandé aux organisateurs de revoir le détail des parcours en vérifiant rigoureusement la vitesse qui pourrait être atteinte en choisissant des secteurs plus lents et plus serrés pour casser la vitesse plutôt que de jouer d’artifices comme des chicanes.
La question légitime qui se pose maintenant est comment vont se dérouler les rallyes réputés très rapides comme la Finlande et la Pologne ? Affaire à suivre…

Photo illustration : Harald Illmer (IR7.at)