Neuville et Gilsoul s’offrent 8 points et un joker !


En collectant huit points supplémentaires en Sardaigne sur son principal rival Sébastien Ogier, Thierry Neuville a fait le job et s’est surtout offert un matelas un peu plus confortable en portant son avance à 27 points. Un bilan comptable synonyme de joker possible qui en cas d’abandon sec et une victoire du pilote M-Sport sur les prochains rallyes, laisserait le pilote Belge toujours en tête du championnat WRC (hors Power Stage).

Pourtant avec un début de rallye contrasté ce n’était pas gagné d’avance. Sur le podium provisoire derrière son co-équipier et ami Andreas Mikkelsen, les deux i20WRC vont connaître un premier tournant difficile dans le chrono n°6 où Neuville part à la faute (tête à queue) et perd quasiment 17s tandis que le pilote Norvégien est victime d’un abandon (alternateur HS). Sébastien Ogier en profite alors pour s’échapper en prenant la tête du rallye.

Flirtant avec vingt secondes de retard, le duo Belge tente sa chance le samedi matin en signant un temps canon (SS12) pour reprendre d’un coup quinze secondes à Ogier ! Alors que tout portait à croire qu’il ne prendrait plus de risques en pensant au championnat, Neuville s’accorde un tout autre scénario en revenant dans la course.

Dès lors le match est relancé et malgré les tentatives de repousser son adversaire, le pilote de la Fiesta N°1 voit son avance fondre de plus en plus. Thierry Neuville irrésistible dimanche matin en remportant les quatre spéciales fonce jusqu’au dernier mètre en se payant le luxe du meilleur temps dans la Power Stage pour décrocher la victoire finale pour seulement sept dixièmes. Avec un écart égal à celui de sa victoire en Argentine 2017 face à Evans où il remportait déjà la Power Stage.

Il est bien trop tôt pour déjà penser aux réjouissances de fin d’année, mais force est de constater que l’équipage Belge Neuville-Gilsoul est au top de sa forme en enchaînant deux victoires de suite (Portugal et Sardaigne) et en augmentant son avance au championnat.

L’heure des comptes :
En comparaison avec l’an passé et après sept rallyes Thierry Neuville compte cette année 149 points contre 123 en 2017. Tandis que Sébastien Ogier est constant, puisqu’il totalisait après la Sardaigne 2017 121 points contre 122 points actuellement.

Place maintenant au break estival du WRC avant la dernière ligne droite de six rallyes avec pour commencer fin Juillet la Finlande, suivi du Deutschland, Turquie, Grande-Bretagne, Espagne et Australie.