L’Espagne travaille déjà sur son retour en 2024


Alors que l’annonce du nouveau calendrier WRC 2023 a fait trois heureux avec le Mexique, le Chili et l’ADAC avec l’Europe Centrale, ces entrées ont malheureusement laissé sur le bord de la route trois autres pays.

Pas de surprise pour la Belgique qui a joué plutôt un rôle de remplaçant ces deux dernières saisons à cause de l’épidémie de Coronavirus, et qui n’est donc pas reconduite. Aussi l’Océanie ne sera pas représentée l’année prochaine, ni l’Australie ni même la Nouvelle-Zélande qui était de retour en 2022, seront là.

Le troisième grand perdant est donc l’Espagne qui perd sa place en mondial en 2023. Alors que les deux autres sont restés muets après l’annonce de la FIA, les Espagnols ont quant à eux réagi rapidement pour déclarer être en étroite discussion avec le promoteur du WRC pour revenir en 2024.