Il faut sauver la saison WRC 2020


Quand Thierry Neuville a pris le départ du shakedown à Gap le mercredi 22 Janvier en fin d’après-midi au volant de sa Hyundai i20WRC, il ne se doutait pas qu’il monterait sur la plus haute marche du rocher de Monaco le dimanche mais il se doutait encore moins comme tous ces adversaires qu’ils débutaient tous une drôle de saison WRC.

Après une belle entame de saison du championnat du monde des rallyes 2020 à l’occasion du Rallye WRC Monte Carlo et ce malgré la grosse frayeur de Ott Tänak victime d’une sortie de route spectaculaire, les choses se sont ensuite rapidement dégradées quelques semaines plus tard.

La FIA livrait début Février une première bataille contre le climat en sauvant comme elle pouvait un rallye de Suède largement raccourci à cause du manque de neige et glace sur les pistes nordiques. Elfyn Evans jouait alors des éléments particuliers pour triompher à son tour sur une épreuve transformée sur la terre. Ouf !

Les épreuves hivernales terminées la caravane du WRC se dirigeait un mois plus tard sur le continent américain au Mexique malgré la menace grandissante en Europe du virus Covid-19. Sur le fil, Sébastien Ogier décroche la victoire un samedi soir avant de rapatrier au plus vite tous les acteurs du WRC.

Le Monde bascule ensuite courant Mars dans une situation inédite où les gouvernements de plusieurs pays ordonnent le confinement de la population pour lutter contre l’épidémie mondiale liée au Coronavirus.

Rapidement le championnat du monde des rallyes se retrouve impacté comme d’ailleurs toutes les autres activités professionnelles, sociales, culturelles et sportives. Les premiers reports sont actés avec l’Argentine, le Portugal et la Sardaigne. Le malheureux couperet des annulations tombe ensuite sur le Portugal et le Kenya (qui fêtaient son retour après dix-huit ans d’absence) qui ne verront pas les WRC déboulées sur leurs pistes cette année.

Trois mois plus tard, ces semaines difficiles semblent être maintenant derrière nous avec un recul de l’épidémie qui se vérifie chaque jour. Alors que les espoirs étaient grandissants pour une reprise cet été, tout s’est effondré en ce début de mois de Juin avec la Finlande qui jette l’éponge suivie par la Nouvelle-Zélande qui subit le même sort.

A l’arrêt depuis le 14 Mars avec interdiction de tester quoique ce soit sur le terrain pour les différentes équipes, le WRC vit une situation inédite et reste suspendu à la situation sanitaire de chaque pays.

La situation est grave mais pas perdue ! Après les trois rendez-vous de début d’année, quatre rallyes peuvent encore sauver la saison WRC avec la Turquie, l’Italie Sardaigne, le Deutschland et la Grande-Bretagne.

Malgré une volonté énorme de l’organisation, le Rallye du Japon pourrait tout comme l’Argentine passer à la trappe vis-à-vis de leur statut international. La FIA semble en effet privilégier la piste européenne pour terminer la saison. Avec sept rallyes au total cette année, la FIA et le promoteur sauveraient les meubles et l’essentiel est de garder espoir car une annulation complète de la saison serait une catastrophe. Affaire à suivre dans les semaines à venir…

Edit du 9 Juin 2020 : Le Rallye WRC de Grande-Bretagne est annulé.

🔴 Mise à jour suivant les infos officielles du calendrier WRC 2020 ► ici.

Récapitulatif des modifications :
► Mexique : stoppé le samedi soir.
► Argentine (23-26 Avril) : reporté à une date ultérieure non décidée.
Portugal (21-24 Mai) : annulé.
► Italie Sardaigne (4-7 Juin) : reporté à une date ultérieure non décidée.
Safari Rally Kenya (15-19 Juillet) : annulé.
Finlande (6-9 Août) : annulé.
Nouvelle-Zélande (3-6 Septembre) : annulé.
► Turquie (24-27 Septembre) : maintenu pour l’instant.
► Allemagne (15-18 Octobre) : maintenu pour l’instant.
Grande-Bretagne (29 Octobre – 1er Novembre) : annulé.
► Japon (19-22 Novembre) : maintenu pour l’instant.