Elfyn Evans : si proche du but en Argentine !

Et non, nous n’aurons pas de cinquième vainqueur différent en autant de manches : le gallois Elfyn Evans avec sa Fiesta Wrc DMACK a échoué sur le fil (7 dixièmes) face à Thierry Neuville dans les derniers kilomètres du Rallye Wrc Argentine 2017.

Pourtant Evans aura mis la forme et les moyens pour y parvenir. Dès la première journée il se montre très rapide et signe six scratchs à la suite pour virer en tête avec près d’une minute d’avance. Samedi, il suit le rythme et contrôle à distance ses poursuivants lors de la première boucle.
La seconde boucle lui sera moins favorable, handicapé par une crevaison, un tête à queue et un diffuseur perdu en pleine spéciale, il laisse échapper de longues secondes et voit Neuville (pas épargné non plus par les soucis) revenir sur lui comme un boulet de canon.

Le dimanche s’annonce grandiose : 11s5, trois spéciales à parcourir sur une soixantaine de kilomètres !
Le premier chrono qui fera office de Power Stage au second passage vers midi tourne en faveur de Neuville qui revient à 9s au général. Des problèmes de freins dans la spéciale suivante pour Evans qui voit le pilote Belge remonter dans ses rétroviseurs à 6 dixièmes.

Le dernier chrono El Condor sera le juge de paix dans les tous derniers kilomètres où Evans laisse s’échapper la victoire finale sur une touchette contre un pont.
Le Gallois qui a failli créer l’exploit ce week-end et offrir à DMACK sa première victoire en WRC n’en est pourtant pas à son coup d’essais : déjà en 2015 en Argentine et en Corse il était monté sur le podium avec M-Sport. Mais ce week-end dominer comme il a dominé et terminer à 7 dixièmes c’est déjà une victoire en soi ! Bravo Elfyn !